|
Actualités

Le prolongement du Metro B de Lyon franchit une étape majeure

Coline est de nouveau entrée en terre le 3 avril après 28 jours de traversée de la station Oullins Centre et devrait pointer le bout de son nez avant la fin du deuxième trimestre 2021 au puits d’Orsel ! Ce départ de la station sous un immeuble R+10 tout comme son arrivée le 6 mars dernier sont des évènements déterminants pour ce chantier titanesque réalisé par le Groupement Implenia (Mandataire)/Dematheiu Bard.

Une étape émouvante pour les équipes et le client :

Depuis son départ du puits de lancement en novembre 2019, Coline a parcouru 2 km, posé 1100 anneaux et excavé plus de 500 000 T de matériaux dont 50 000 T sont recyclés directement sur le chantier permettant d’économiser le trafic de plus de 2000 trajets de camions (7 camions à temps plein). Il lui reste 400m avant d’atteindre sa destination finale, le puits « Orsel », terminus actuel de la ligne. 

D’importants travaux ont été nécessaires afin de permettre la traversée de la station de ce véritable train-usine (120m de long, 9.75m de diamètre de creusement, 1700 tonnes).

Cette formidable usine souterraine mobilise une vingtaine d’opérateurs organisés en 5 équipes qui se relaient 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. En pleine activité, Coline creuse à raison de plus de 10m par jour.

La géologie de la région, variable et complexe, est un des nombreux défis de ce projet. Le tunnelier à densité variable a été conçu pour traverser des horizons très différents (granite, lentilles limoneuses, alluvions), et extrêmement perméables, au moyen d’une boue technique développée spécialement pour ce projet. 

Caption : Une cloche a été installée contre la paroi moulée, pour maintenir la pression de confinement du tunnelier.

La station « Oullins Centre »

Dans la future station « Oullins Centre », les différents niveaux de la station sont désormais réalisés et révèlent d’impressionnants volumes. Les dalles latérales de la mezzanine centrale sont terminées, et les 18 poteaux hauts de 13m sont achevés et témoignent d’une véritable prouesse architecturale. Les poteaux resteront en béton brut et sont d’ores et déjà visibles dans leur forme définitive.

Nous félicitons les équipes du groupement pour la qualité des travaux intenses réalisés.