Tunnel de Pinchat Lot 23.12, CEVA, Genève

Brève description

Construction d’un tunnel ferroviaire à deux voies par avancement à la machine en terrain meuble.

Le projet

La nouvelle ligne ferroviaire CEVA (Cornavin – Eaux-Vives – Annemasse ) relie le réseau CFF avec le réseau SNCF en France et forme la partie clé du RER à Genève. Le tronçon du CEVA est divisé en 7 secteurs. Le lot 23.12 contient une partie de la nouvelle gare souterraine Carouge-Bachet et la tranchée couverte Voirie, côté Fontenette, d’une longueur de 85 m. Ces deux ouvrages sont reliés par un tunnel d’une longueur de 2 km qui traverse le plateau de Pinchat et remonte après la tranchée couverte Voirie en surface vers le val d’Arve.

Les services en détail

La géologie, le faible recouvrement et le milieu urbain demandent un soutènement important et systématique avec un avancement en calotte, une voûte parapluie, des ancrages de front, du béton projeté, des cintres et, en partie, des galeries de pied. L’avancement en terrain meuble est réalisé à l’aide d’une pelle mécanique type « tunnel » et des deux côtés en même temps. La partie dans la nappe phréatique est imperméabilisée avant l’excavation avec des colonnes de jetting et des injections. La réalisation du puits et de la tranchée couverte Voirie a demandé des travaux spéciaux importants (paroi-moulée, pieux, palplanches).
L’ouvrage est étanché avant le bétonnage avec une étanchéité FPO. Ensuite, les banquettes sont réalisées.

Difficultés

Le lot 23.12 est situé dans en environnement urbain. Plusieurs contraintes concernant la protection contre le bruit et la poussière sont strictement à respecter (par exemple pas de travaux après 19h en surface). Une partie du tunnel et la tranchée couverte Voirie sont situées dans la nappe phréatique du Genevois. Par conséquent une méthodologie particulière avec du jetting et des imprégnations est exigée pour réaliser cette zone protégée et délicate.
La logistique représente pour l’attaque Bachet un défi important. L’accès pendant l’avancement du tunnel se fait uniquement par un puits à l’aide d’une grue qui peut seulement être utilisée pendant un horaire limité (07h-19h00).
La traversée de la Drize avec un faible recouvrement de 5 m a exigé des mesures de soutènement supplémentaires comme une double voûte parapluie.

Durabilité

L’eau de lavage alcaline des camions malaxeurs est récoltée et réutilisée plusieurs fois. Des visites de sécurité avec un comité sécurité interne du chantier (ouvriers) sont effectuées régulièrement, ainsi que des petites formations sécurité tous les 2 semaines.