[Translate to French:] Brücke Kulmbach

Pont de Kulmbach

Brève description

Construction du pont 4-2 sur le tracé de la B 289, au-dessus de la ligne ferroviaire à deux voies non électrifiée entre Bamberg et Hof. L’ouvrage fait partie du contournement prévu de la commune d’Untersteinach (circonscription de Kulmbach).

Le projet

L’ouvrage de pont est un pont en T à trois âmes, précontraint dans le sens longitudinal et à trois travées, réalisé avec une surélévation de 1,2 mètre en courbe, puis abaissé sans interrompre le trafic ferroviaire.

  • Longueur du pont : 68,7 m
  • Largeur entre garde-corps : 18,60 - 19,95 m
  • Hauteur de construction : 1,20 m

Cet ouvrage de pont repose sur 32 piliers forés coulés en béton d’un diamètre de 1,2 mètre, atteignant une profondeur entre douze et quatorze mètres.

Cotes principales :

Béton

  • Pieux forés : 455 m³
  • Constructions en sous-face : 925 m³
  • Superstructure : 844 m³
  • Coiffes : 71 m³

Acier

  • Acier d’armature : 277 t
  • Acier précontraint : 36 t

Les services en détail

  • Fabrication des pieux forés, puis réalisation des dalles de fondation sur pieux
  • Fabrication de deux culées et de six piliers très fins, qui s’affinent vers le haut avec un rapport de 1 pour 25 et ont des angles arrondis
  • Mise en place d’une structure porteuse avec une surélévation de 1,2 mètre en raison du gabarit à conserver au-dessus de la ligne ferroviaire et montage des connecteurs métalliques, y compris coffrage de la superstructure
  • Montage des coussinets, de l’armature et de l’armature précontrainte ; puis bétonnage de la superstructure
  • Après la mise en place de la précontrainte, montage des presses pour l’abaissement, démontage de la structure porteuse et abaissement de la superstructure
  • Puis étanchéité sous les coiffes, pose des bordures et réalisation des coiffes

Difficultés

  • Réalisation de la superstructure sans interruption du trafic ferroviaire (environ sept trains par heure)
  • Protection de la canalisation d’eaux usées sous pression sur le chantier
  • Abaissement ultérieur de la superstructure