Couverture antibruit, Schwamendingen (ZH) – travaux de protection phonique

Brève description

Construction de la nouvelle tranchée couverte de 940 mètres de long, 30 mètres de large et une hauteur comprise entre 8 et 10 mètres.

Le projet

Le recouvrement de la route nationale N01/40 entre le nœud autoroutier d’Aubrugg et le tunnel de Schöneich sur une longueur de près d’un kilomètre va permettre de créer un ouvrage public d’environ 30 mètres de large tout à fait unique en Suisse. Un espace vert et de rencontre continu sur le toit de l’ouvrage – le futur Ueberlandpark – sera accessible par des rampes, des escaliers et des ascenseurs pour les habitants du quartier. Cet espace va permettre d’interconnecter de nouveau le quartier, de lui conférer une qualité d’habitat et de vie accrue et de transformer l’endroit en une zone récréative. La couverture anti-bruit élimine presque entièrement les désagréments causés par l’autoroute, comme le bruit et les gaz d’échappement. L’OFROU finance ce projet d’avant-garde de concert avec le canton et la ville de Zurich.

Les services en détail

  • Béton : 115 000 m3
  • Pose de supports en béton
    • Quantité : 234 pièces
    • Poids par support : 70 tonnes
  • Travaux spéciaux de génie civil : CHF 60 millions
  • Microtunneling : 1 km

Difficultés

Défis généraux :

  • passage permanent de la circulation 
  • 2 x 2 voies
  • Pollution (bruit, eaux)
  • 23 délais intermédiaires (système de malus)
  • Complexité de la construction
  • Le tunnel de tramway passe sur 450 m sous l’autoroute existante en serpentant. Ce tunnel ne doit pas subir de charges.
  • Déplacement des piliers en béton préfabriqués
  • Géologie / niveau d’eaux souterraines
  • Réfection du tunnel de Schöneich existant la nuit seulement
  • Facturation avec 8500 postes différents
  • Délimitation des prestations
  • Espace limité car en plein centre-ville
  • Création d’une association de travail
  • Effectif requis : personnel d’encadrement, commerciaux, inventaire
  • Éventail de savoir-faire nécessaire

Plus d'information

L’association de travail a appliqué le Building Information Modeling (BIM) dès la phase de soumission.