Schorenstadt

Schorenstadt

Brève description

Un projet phare d’Implenia pour la société 2000 watts. La cité est conforme aux dernières directives de la voie SIA vers l’efficacité énergétique. Elle est constituée de 65 maisons individuelles mitoyennes et d’appartements.

Le projet

La Schorenstadt est un projet phare d’Implenia pour la société 2000 watts, qui a été développé en collaboration avec le cabinet d’architectes bâlois réputé Burckhardt+Partner AG et d’autres spécialistes.

Selon la typologie du bâtiment, différentes variantes de la construction moderne en bois (construction hybride avec planchers en béton et piliers en béton, construction mixte avec panneaux composites en bois recouverts de béton, panneaux de bois) ont été mises en œuvre.

Le projet se subdivise en trois rangées de bâtiments avec différentes typologies de maisons mitoyennes et d’autres bâtiments avec des appartements. Toutes les maisons mitoyennes sont constituées d’un sous-sol, d’un rez-de-chaussée et d’un étage ainsi que d’un étage en attique avec une grande terrasse de toit. Les terrasses de toit sont décalées et constituent ainsi un espace extérieur privé supplémentaire. La conception des espaces intérieurs est intelligente et offre une grande liberté d’aménagement. Un soin particulier a été apporté à la lumière du jour : tout semble généreux et lumineux.

Difficultés

  • Façades en bardeaux

Durabilité

En dehors du standard Minergie P-Eco, les objectifs quantitatifs de la société 2000 watts ont également été concrétisés. Outre l’énergie requise pour le fonctionnement, l’énergie de mobilité résultant de l’emplacement de l’objet est également prise en compte. À cela s’ajoute encore une troisième composante, à savoir l’énergie requise pour la fabrication et l’élimination des matériaux de construction. Ces trois composantes sont définies dans la voie SIA vers l’efficacité énergétique avec des valeurs de référence et des valeurs cibles, qui ont donc été appliquées à l’objet.

En plus de l’énergie requise, les émissions de gaz à effet de serre générées par la construction, l’exploitation et la mobilité des bâtiments représentent la deuxième valeur de mesure la plus importante dans la voie SIA vers l’efficacité énergétique. L’énergie de mobilité étant déjà fortement définie par l’emplacement, l’attention s’est donc portée d’une part sur la réduction de l’énergie d’exploitation. Il a notamment été décidé que le besoin de chaleur pour le chauffage des pièces et l’eau chaude serait couvert à 100 % par la chaleur distante en provenance d’une centrale à bois de la société Industrielle Werke Basel IWB. Cette mesure permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre pendant l’exploitation.

D’autre part, il a également fallu veiller à un faible besoin énergétique des matériaux de construction lors de la réalisation. Une grande partie du complexe a ainsi été réalisée en construction en bois. En comparaison d’autres matériaux de construction tels que le béton, le bois a l’avantage de ne nécessiter que peu d’énergie jusqu’au produit de construction fini.

Grâce à ces mesures, il a été possible de faire en sorte que le complexe respecte les prescriptions de la voie SIA vers l’efficacité énergétique. C’est également ce qu’atteste un relevé après les deux premières années d’exploitation. La Schorenstadt démontre ainsi qu’une construction respectueuse de l’environnement n’entraîne aucune perte en termes de confort et d’esthétique. Ces exigences peuvent au contraire aller de pair.

Plus d'information

Chiffres-clés du projet :

  • 1700 m3 de bois de construction
  • 22 000 m2 de surfaces à base d’éléments
  • 5000 m2 de façade