Tunnel Sedrun lot 360, AlpTransit, tunnel de base du Saint-Gothard

Brève description

Construction de deux tubes à une voie parallèles pour la circulation d’un train avec creusement à l’explosif et d’une centrale multifonctionnelle.

Le projet

  • Contexte: Le tunnel de base du Saint-Gothard est un tunnel ferroviaire bi-tube passant sous le massif du Saint-Gothard, en Suisse. Mesurant 57,1 km de long, il est en 2016 le plus long tunnel du monde. Il relie les cantons d’Uri à Erstfeld et du Tessin à Bodio. Il s’agit également du tunnel le plus enfoui au monde puisque sa couverture de roche atteint 2 450 mètres de hauteur. Sa construction a débuté en 1996, son percement s'est achevé en 2011 et sa mise en service commerciale a eu lieu le 11 décembre 2016. Il est essentiellement destiné au trafic ferroviaire à grande vitesse.
  • Tunnel ferroviaire avec deux tubes d’une voie, longueur 9,0 km environ chacun, sections excavées 60 - 134 m2 (excavation totale), galeries transversales tous les 312 m.
  • Centrale multifonctionnelle (CMF) avec cavernes longitudinales et transversales, quatre élargissements de changement de tunnel (section excavée jusqu’à 230 m2), jonctions de changement de tunnel, galerie latérale, galerie d’évacuation de l’air et 14 puits d’aération, quatre salles d’attente.
  • Accès par galerie d’accès, longueur env. 1 km et deux puits d’une profondeur d’env. 800 m, défi : installations très complexes.

Les services en détail

  • Creusement à l’explosif, blindage au béton projeté, ancrage, filets.
  • Creusement spécial dans les zones comprimables (TZM nord), blindage avec structure acier déformable, ancrages, béton projeté, arrimage massif du front de taille.
  • Voûte intérieure en béton coulé sur place.
  • Puits II : raise drill suivi d’un élargissement à la machine de forage de puits (diamètre 7 m).

Difficultés

  • Clavaniev Zone (CZ), Tavetscher Zwischenmassiv (TZM)
  • Urseren Garvera Zone (UGZ), Gotthard-Massiv

Plus d'information

  • Creusement spécial dans des conditions géologiques difficiles (roche comprimable, convergences radiales jusqu’à 70 cm). 
  • Logistique ambitieuse : approvisionnement du chantier par une galerie d’accès d’environ 1000 m de long et de deux puits borgnes d’une profondeur d’env. 800 m.
  • Réutilisation et reconditionnement du matériel extrait pour la fabrication du béton (béton coulé sur place env. 328 500 m3 et béton projeté env. 222 500 m3).
  • Volume total excavé 3 700 00 m3, poids total des cintres env. 20 000 t d’acier.